L’internet des comportements : est-il si important pour le marketing digital ?

Internet des comportements

 

Les modes d’interaction entre l’entreprise et le consommateur ne cessent d’évoluer. Cette interaction consiste à transmettre les informations entre ces deux contreparties. C’est pourquoi, les entreprises doivent récolter le maximum d’ informations via les activités de leurs consommateurs sur Internet. C’est ce que l’on appelle l’internet des comportements. 

Mais, qu’est-ce que l’Internet des comportements ? Est-il si important pour le marketing digital ?


L’internet des comportements (IoB) :  comment ça marche ?

 

L’internet des comportements (Iob) a pour objectif de comprendre et d’analyser les comportements des individus sur internet. 

Le principe de l’Iob est basé sur la collecte d’ informations tout le long du cycle d’utilisation d’un site internet, d’une plateforme ou d’un site web, dans l’objectif de commercialiser de nouveaux services ou produits selon les comportements des utilisateurs.

Selon les études de Gartner, l’IoB associe des technologies axées sur le suivi des individus comme l’IA et la géolocalisation. L’objectif est de relier toutes les informations récoltées et les mettre en corrélation avec les comportements. 

A titre d’exemple, quand un internaute est sur une application mobile ou un site internet, il est possible pour l’entreprise de savoir quels sont les produits les plus regardés, dans le but de proposer des produits similaires ou de faire des promotions sur ceux-ci. Ainsi, la collecte de telles données permet de booster les expériences d’achat des consommateurs.


Quelles sont les données rassemblées dans l'Internet des comportements (IoB) ?

 

Les entreprises peuvent récolter les ​​données dont elles ont besoin à travers chaque appareil connecté à Internet. Elles peuvent  reconnaître tous nos appareils et faire l’extraction de ces informations. 

Désormais, il est possible de lier votre smartphone à votre smartwatch et à votre ordinateur portable, ainsi qu'à tout autre appareil que vous utilisez.

Aujourd’hui, on se sert des ​​dernières technologies pour se concentrer sur le comportement individuel du consommateur, et pas seulement sur des sources de données provenant de ses appareils. 

Des données comme l'emplacement, la reconnaissance faciale, les goûts, les habitudes, les aversions et tout autre élément, peuvent être analysés.

Désormais, la caméra photo de votre smartphone reconnaît même les traits de votre visage, et votre capteur d'empreintes digitales peut reconnaître vos informations biométriques, et les cookies permettent de retracer votre historique de navigation. Chaque achat que vous réalisez est enregistré. Tout cela permet aux entreprises de créer des profils bien détaillés de leurs clients.


Le lien entre l’internet des comportement (IoB) et l’internet des objet (IoT)

 

D’un point de vue psychologique et scientifique, on peut noter que l’internet des comportements (IoB) est une extension de l’Internet des objets (IoT), appelée également « Internet Of Things » et peut survenir là où les objets sont connectés avec le corps humain. Cela peut être un comportement ou un sentiment dû à la navigation sur internet.

De nos jours, l’internet des comportements intervient dans de nombreux domaines et peut aider les institutions et les entreprises dans la surveillance du trafic et l’optimisation des consommations d’énergies. Elle aide les entreprises à offrir des services optimisés dans le but d’améliorer les modes de vies des consommateurs etc. 

A titre d’exemple, si un capteur de comptage posé dans une ville, compte de nombreuses trottinettes, on peut visualiser les informations collectées en temps réel sur une plateforme de restitution. Ainsi, on peut identifier, le temps, les comportements des consommateurs et la manière d’utilisation des trottinettes (loisirs, moyen de déplacement, …). 

Les données récoltées vont aider la ville dans la prise de décision, en se basant sur les comportements des individus. Elle peut, par exemple, penser à installer des terrains de jeu consacrés aux personnes qui utilisent les trottinettes, ou bien de mettre des bornes de trottinettes à proximité du parc.


L’internet des comportements : une nouvelle dimension du marketing digital

 

Au début du XXe siècle, on a pu constater que la relation entre la psychologie et le marketing remonte à loin. Il n’est pas, alors, surprenant que l’analyse de données ait généré une nouvelle manière de comprendre les informations recueillies dans le cadre de l’IoB.

L’obligation d’établir un équilibre entre la demande et l’offre n’est pas nouvelle dans l’univers des affaires. 

Les consommateurs connectés sont désormais aptes à donner leurs avis et leurs expériences clients en public. Ils peuvent aussi comparer les offres d'une marque avec d'autres marques. Ainsi, ils sont devenus beaucoup plus rationnels avec leurs choix et leurs budgets.

L’internet des comportements (IoB) a introduit le marketing digital dans une autre nouvelle dimension. Auparavant, les sociétés ne répondaient qu’à des demandes de consommateurs déjà existantes. Cependant, à l’heure actuelle, l’internet des comportements leur permet de prévoir les demandes des clients et d’essayer d’embellir les offres de l’entreprise.

Pour ce faire, certaines entreprises emploient des personnels ayant suivi une formation en psychologie et en sciences des données pour s’occuper de l’analyse et de la production des stratégies qui reflètent leurs conclusions. 

D’autres entreprises, qui ont moins de ressources à consacrer aux professionnels du comportement, préfèrent tout simplement veiller à ce que leurs équipes de marketing se tiennent au courant des actes et des comportements des consommateurs, afin d’anticiper leurs besoins.


L’internet des comportements : l’importance de protéger les données sensibles

 

La récolte des données qui se fait dans le contexte de l’Internet des comportements doit être avantageuse, aussi bien pour l’entreprise que pour les consommateurs, et le vol de ces renseignements est néfaste aux deux parties. 

Généralement, les données des consommateurs sont : le prénom, le nom, l’adresse e-mail, le numéro de téléphone, l’historique de navigation, la géolocalisation et même l’adresse IP des PC. 

Les renseignements récoltés sont extrêmement sensibles, parce qu’ils dévoilent la vie privée des clients. En optant pour une stratégie marketing basée sur les informations collectées sur Internet, l’entreprise doit être bien consciente de toutes les missions qu’elle va prendre en charge.

Ainsi, l’utilisation des données personnelles doit être honnête et transparente dans le but de respecter  la vie privée des gens. Quand des conclusions sont tirées sur les attitudes d’un consommateur, ces données peuvent être très puissantes, ce qui permet aux experts de manipuler aisément les comportements des humains.

  • En premier lieu, la société doit protéger les données de ses consommateurs en respectant les normes légales imposées. En d’autres mots, elle doit appliquer les lois en vigueur, telles que celles qui concernent la protection des documents électroniques ou des informations personnelles. 
  • En deuxième lieu, les entreprises doivent prendre l’initiative de faire appel à des spécialistes en protection des données des consommateurs. Ceux-ci vont s’occuper de la mise à jour des systèmes de protection installés et veiller à ce qu’ils soient réglementaires.

Il faut noter que l’entreprise doit avoir la permission de ses clients avant d’utiliser leurs informations personnelles. Néanmoins, si elle ne respecte pas ces règles, le consommateur ou toute autre personne pourra prendre les mesures nécessaires pour la poursuivre en justice.

 

 

Digitalcook L’internet des comportements : est-il si important pour le marketing digital ?

Ajouter un commentaire